SONY DSC

Maroc : 38% des hommes pensent que les femmes méritent d’être battues

Les femmes doivent pouvoir bénéficier du plein exercice de tous leurs droits humains dans l’égalité, et d’être à l’abri de toutes les formes de discrimination. Pourtant, la discrimination contre les femmes persiste, directement et indirectement, dans beaucoup de domaines lois et politiques, normes et pratiques sociales, et stéréotypes liés au genre. L’égalité des sexes devant la loi ne signifie pas nécessairement que les femmes bénéficient de chances égales dans la pratique.

Une enquête des Nations Unies Femmes révèle des chiffres effarants sur les relations hommes-femmes au Maroc. Les conclusions de l’enquête de l’ONU Femmes sur l‘égalité des sexes met à jour la prédominance du patriarcat dans le royaume.

Violence dans le couple ou dans l’espace public, indépendance financière de la femme, harcèlement sexuel, supervision dans le foyer… L’enquête intitulée “Images” de l’ONU Femmes, réalisée en 2016 dans la région Rabat-Salé-Kénitra avec le concours de l’Agence suédoise de coopération internationale au développement (SIDA), propose une lecture comparée de ce que sont les relations homme-femme dans la communauté marocaine d’aujourd’hui.

Dans les résultats de ce sondage réalisé sur un échantillon de 2 400 personnes (50 % d’hommes et 50 % de femmes) âgées de 18 à 59 ans et dont les résultats ont été publiés le 27 février, on apprend que 38 % des hommes au Maroc pensent que les femmes méritent d‘être occasionnellement battues. En effet, plus de 6 hommes sur 10 hommes (62 %) et près de 5 femmes sur 10 (46 %) sont quasiment d’accord sur le fait qu’une femme devrait tolérer la violence pour maintenir sa famille unie.

Une relativisation de la violence qui est également constatée dans leur lecture du harcèlement sexuel. Ainsi, 53 % des hommes ont reconnu avoir déjà harcelé sexuellement une femme, quand 63 % ont affirmé en avoir été victimes. Toutefois, la majorité des hommes (60 %) et femmes (78 %) interrogées s’accordent à attribuer la responsabilité du harcèlement aux femmes jugées “provocatrices”. 42 % des femmes déclarent même qu’une femme apprécie de telles “attentions”, contre plus de 70 % des hommes interrogés.

Autre fait souligné par cette étude, le rôle de la femme marocaine dans le foyer. Pour 70 % des hommes le devoir de la femme devrait se cantonner à s’occuper de la maison. 54 % des femmes sont du même avis. Dans la même grille d’idées, ils sont 54 % des hommes, contre 53 % de femmes à croire que le mariage est plus important que la carrière professionnelle de la femme. En revanche, la grande majorité des hommes (80 %) et plus encore des femmes (93 %) sont en faveur de l‘égalité des salaires pour les femmes et les hommes occupant le même poste.

En dépit des contradictions soulevées par les résultats de l’enquête, 56 % des hommes et 87 % des femmes interrogés partagent un idéal commun : davantage d’efforts devraient être réalisés pour consolider l‘égalité entre l’homme et la femme.

Pour l’ONU Femmes, cette enquête vient illustrer une communauté marocaine en continuelle évolution avec une “transition des modèles” de masculinité et de féminité. Même si, l’image de l’homme qui possède tous les droits sur la famille – et sa femme en particulier – reste très présente, quels que soient les milieux.

About Rédaction

Laisser un commentaire