Cameroun : 18 otages, dont 12 occidentaux, libérés dans la zone anglophone (responsables locaux)

Douze touristes italiens et suisses, enlevés le 2 avril dernier en zone anglophone du Cameroun, ont été libérés le même jour par l’armée camerounaise, a annoncé le ministère de la Communication dans un communiqué publié mercredi par la presse gouvernementale.

Selon des médias locaux, les otages ont été présentés le mardi soir aux ambassades d’Italie et de Suisse au Cameroun. Il s’agit de cinq Italiens et de sept Suisses. “Une opération a permis la libération de 12 touristes européens” dans la région du Sud-ouest lundi, indique le ministre de la communication, Issa Tchiroma Bakary qui précise qu’il y a eu aussi six conseillers municipaux camerounais.

Les touristes italiens et suisses étaient en villégiature au site touristique « Twin Lakes » du Manenguba sous la responsabilité de l’agence « Groupe African Adventure », selon l’ambassadeur d’Italie Pietro Lazzeri. Selon les autorités camerounaises, ils ont été enlevés le 2 avril vers 16 heures, heure locale dans la localité de Mongo-Ndor, dans le département de Kupe-Manenguba dans la région du Sud-ouest.

Et ces otages doivent la vie sauve à la célérité des forces de défense camerounaises. « Nos forces de défense et de sécurité ont pu, grâce à la collaboration des comités de vigilance, des chefs traditionnels et de la société civile, les libérer après quelques heures de captivité dans la région du Sud-ouest où ils étaient en tourisme », relève le ministre.

Les séparatistes anglophones multiplient ces derniers temps des enlèvements, des meurtres et des attaques contre les positions des forces de sécurité camerounaises en guise de représailles contre la détention de certains des leurs.

About Mohamed Amine BOURHIL

Laisser un commentaire